• Black Facebook Icon
  • Black Google+ Icon

Naturopathe pour'Elle,  Proudly created by Wix.com

L'International Practitioners of Holistic Medicine (IPHM) (Internationale des praticiens de la médecine holistique) a été crée afin de fournir un cadre au public et aux praticiens. Ces derniers sont tous détenteurs de diplômes agréés par la IPHM.

 

C’est une organisation britannique: https://www.iphm.co.uk/

Parmi ses adhérents, l’IPHM reconnaît des organismes de formations et des praticiens. Les praticiens doivent prouver leur qualification et fournir les diplômes en lien avec chaque spécialité affichée avant d’être acceptés comme membres.

L’IPHM n’est pas responsable des fausses déclarations que ses membres pourraient faire mais elle s’assurera que ceux-ci seront radiés si les faits sont avérés. Elle a pour but de s’assurer de la professionnalisation de ses membres afin de rassurer les consultants potentiels sur les compétences des praticiens et des organismes de formation.

C’est une association internationale ouverte sur le monde entier et à de nombreuses pratiques holistiques.

Code de déontologie des praticiens en naturopathie



Ce code établit les normes de conduite professionnelle des membres qui ont passé avec succès l’examen final de la certification

 

Praticien en naturopathie holistique

TITRE 1 : DEVOIRS GÉNÉRAUX

 

Article 2 : le praticien de santé-naturopathe s'impose comme devoir essentiel la protection de la vie, de toute personne humaine et de son environnement.

Article 3 : Le praticien de santé-naturopathe a pour vocation de se mettre au service de la personne humaine par l'enseignement des lois de la vie, de permettre à tous ceux qui le souhaitent, sans discrimination de condition sociale, de nationalité, de religion, de race, de sexe ou de réputation, d'acquérir le meilleur niveau de santé possible.

Article 4 : Sauf circonstances exceptionnelles ou cas de force majeure, le praticien de santé naturopathe se doit de porter secours et assistance, dans la mesure de ses compétences, à toute personne en détresse faisant appel à lui, si d'autres soins médicaux ne peuvent pas lui être assurés.

Article 5 : Le secret professionnel institué dans l'intérêt des patients est de rigueur et s'impose au praticien de santé-naturopathe. Il comprend tout ce qui a été porté à sa connaissance dans l'exercice de ses fonctions.

Article 6 : Le praticien de santé-naturopathe intègre dans sa philosophie et dans sa pratique les principes traditionnels des professions libérales. Ces principes sont :  Le libre choix du praticien par le patient  La liberté de prescription et conseils, en accord avec le patient  Entente entre le patient et le praticien en matière de paiement des honoraires

Article 7 : En aucun cas, le praticien de santé-naturopathe ne pourra aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit.

Article 8 : Le praticien de santé-naturopathe doit s'abstenir, même en dehors de son exercice professionnel, de tout acte susceptible de déconsidérer sa corporation.

Article 9 : La naturopathie ne se pratique pas comme un commerce et son exercice interdit les procédés de réclame ou de publicité à caractère commercial ainsi que les manifestations n'ayant pas un but exclusivement scientifique, éducatif et informatif. Cependant, n'entrent pas dans cette catégorie l'organisation de cours, de conférences publiques, de séminaires d'étude, de congrès, la rédaction et la publication d'ouvrages ou d'articles scientifiques. De même, pour une activité sociale et/ou éducative dans le cadre d'associations loi 1901. Le praticien de santé-naturopathe s'interdit de donner des consultations dans des locaux commerciaux où sont en vente des produits diététiques ou pharmaceutiques et dans les dépendances de ceux-ci.

Article 10 : Le praticien de santé-naturopathe pourra mentionner sur ses lettres à en-tête, sur ses cartes de visite, annuaires, plaque professionnelle à l'entrée de son local, les indications facilitant ses relations avec ses patients, la qualification qui lui aura été reconnue par l'IPH).

Article 11 : Le praticien de santé-naturopathe se doit d'exercer sa profession dans les meilleures conditions afin de ne pas compromettre la qualité de ses conseils et de ses soins.

Article 12 : Il pourra exercer en cabinet individuel ou de groupe, dans le cadre d'un centre de thérapeutiques naturelles, ou sous l'égide d'une association d'éducation pour la santé.

Article 13 : L'exercice de la naturopathie foraine est interdit.

Article 14 : Le praticien de santé-naturopathe s'interdit l'acceptation de commissions, ristournes, partages d'honoraires, de quelques provenance et nature que ce soit. Il s'interdira de même de ristourner ou commissionner quiconque et de procurer un avantage matériel injustifié ou illicite.

Article 15 : Tout compérage entre praticiens de santé-naturopathes ou d'autres professions médicales ou paramédicales est interdit.

Article 16 : Un praticien de santé-naturopathe ne doit en aucun cas exercer une autre profession ou métier susceptible d'accroître ses bénéfices par des prescriptions ou conseils donnés dans le cadre de la consultation.

 

TITRE II : DEVOIRS DU PRATICIEN DE SANTÉ NATUROPATHE ENVERS SES PATIENTS


Article 17 : Le praticien de santé-naturopathe, dès l'instant où il a accepté de remplir sa mission d'éducateur et de biothérapeute, se doit d'assurer à ses patients tous les soins en son pouvoir et dans les limites de ses compétences, personnellement ou avec l'aide de tiers qualifiés.

Article 18 : Le praticien de santé-naturopathe se doit d'avoir toujours une attitude de parfaite correction, de considération, de cordialité et d'encouragement envers son patient.

Article 19 : Le praticien de santé-naturopathe doit établir son bilan de santé et de vitalité avec le soin et le temps nécessaires et, s'il le juge, en faisant appel à d'autres praticiens en vue de compléter ce bilan par les analyses biologiques, tests divers, et autres méthodes scientifiques appropriées.

Article 20 : Il se doit d'établir un dialogue avec le patient et lui fournir les informations sur son bilan de santé. Il doit formuler ou énoncer ses conseils et prescriptions de façon claire et précise afin d'assurer au patient la meilleure compréhension possible.

Article 21 : Le praticien de santé-naturopathe doit ensuite établir un programme de redressement du terrain qu'il a situé par un travail d'éducation en montrant les avantages indiscutables de la pratique d'une vie saine à tous les niveaux d'existence. Il fera en sorte d'informer son patient des propriétés et de la valeur des prescriptions diététiques et biothérapiques qui lui sont proposées.

Article 22 : Le praticien de santé-naturopathe sera très attentif à la qualité et à l'efficacité des soins d'hygiène vitale et de biothérapie qu'il conseillera sans négliger son soutien moral envers son consultant. Article 23 : En cas d'épidémie, le praticien de santé-naturopathe se référera aux dispositions des lois sanitaires en vigueur. Article 24 : Le praticien de santé-naturopathe n'interviendra en aucun cas en lieu et place du médecin pour ce qui concerne toute pathologie lourde ou lésionnelle.